Coronavirus : l’expert santé de Trump appelle à la prudence alors que le monde redémarre

L’immunologiste en chef de la Maison Blanche a mis en garde mardi contre les conséquences potentiellements « très graves » d’un redémarrage trop hâtif de l’économie américaine, au moment où de nombreux pays à travers le monde commencent à assouplir leurs mesures de confinement face à la pandémie de nouveau coronavirus.

Alors que Donald Trump ne cache pas son désir de faire redémarrer l’économie américaine au plus vite, le Dr Anthony Fauci, principal conseiller santé du président américain, a évoqué lors d’une audition devant le Sénat « le risque de voir une reprise » de l’épidémie à défaut de « réponse adéquate ».

Le bilan quotidien est d’ailleurs reparti à la hausse aux Etats-Unis, avec près de 1.900 morts supplémentaires en 24 heures. Un rebond, après deux jours consécutifs sous la barre des mille, qui porte à 82.246 au total le nombre de décès enregistrés dans le pays.

Les autorités sanitaires du comté de Los Angeles, la deuxième plus grande ville du pays, ont fait savoir que des mesures de confinement resteraient vraisemblablement en vigueur jusqu’à la fin du mois de juillet, sauf « changement spectaculaire ».

– Pence « garde ses distances » –

La Maison Blanche elle-même n’a pas été épargnée par le coronavirus: le vice-président américain Mike Pence, dont une proche collaboratrice a été testée positive, a décidé de garder ses distances avec Donald Trump « pour quelques jours ».

Face à une catastrophe sanitaire mondiale qui a fait plus de 290.000 morts et affecté plus de 4,2 millions de personnes, selon un bilan de sources officielles sans doute largement sous-estimé, tous les pays tentent de trouver le difficile équilibre entre mesures destinées à enrayer la propagation de la maladie et décisions propres à relancer des économies affectées par une crise sans précédent.

Bien que la Russie soit devenue mardi, selon un décompte de l’AFP, le deuxième pays au monde en nombre de contaminations (plus de 232.000), le président Vladimir Poutine a ainsi donné son feu vert à un début de déconfinement.

Chaque région russe peut lentement lever certaines restrictions – ouverture des salons de beauté, des parcs etc – en fonction de sa situation épidémiologique, du nombre de lits et de respirateurs disponibles mais Moscou, principal foyer de l’épidémie avec 121.301 cas détectés, a prolongé son confinement jusqu’au 31 mai. Mardi, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a annoncé avoir été contaminé.

– « Autosuffisance » –

En Inde, une trentaine de trains devaient commencer à circuler entre la capitale New Delhi et certaines grandes villes, avec les précautions d’usage: port obligatoire d’un masque, prise de la température corporelle, interdiction de voyager en cas de symptômes.

Le Premier ministre Narendra Modi a annoncé mardi un plan de relance économique d’environ 250 milliards d’euros, équivalant à près de 10% du PIB indien, destiné à mener le pays vers l' »autosuffisance ».

Plus modeste, le gouvernement canadien a annoncé mardi l’octroi d’une prime allant jusqu’à 500 dollars canadiens (328 euros) aux quelque sept millions de retraités canadiens, particulièrement touchés par l’épidémie de coronavirus.

https://finance.orange.fr/actualite-eco/article/coronavirus-l-expert-sante-de-trump-appelle-a-la-prudence-alors-que-le-monde-redemarre-CNT000001q7lh7.html

13 mai 2020 16 h 10 min